Coronavirus : comment les Français voient le monde d’après ?

 

La crise sanitaire n’a pas fini de chambouler le quotidien des Français, mais déjà ils tirent des enseignements de l’épreuve du confinement. Au-delà de la santé, c’est la manière de consommer qui est fortement remise en cause.

Le pouvoir d’achat avant la santé

Il existe plusieurs manières de lire l’enquête Harris Interactive pour l’Observatoire Cetelem sur les perspectives post-Coronavirus. D’un côté, les Français sont moins inquiets pour leur pouvoir d’achat et leur épargne (63%) que pour la France, l’Europe et le monde (plus de huit répondants sur dix). De l’autre – et malgré la crise sanitaire qui menace de sévir à nouveau à grande échelle –, le panel est davantage préoccupé par sa situation financière que pour sa santé (53%). Par ailleurs, un répondant sur deux est inquiet pour son emploi (52%).

Une restriction des dépenses

La relance économique passe par la consommation, et cette dernière a besoin de confiance. À la lecture de l’Observatoire Cetelem, tout n’est pas aligné : moins d’un quart des Français a le sentiment de consommer et d’investir, les autres – la majorité – faisant plus attention, notamment les femmes (81%), les seniors (84%) et ceux dont les revenus sont inférieurs à 2 000€ par mois (82%). Quatre Français sur dix admettent qu’ils limitent leurs sorties et leurs voyages, trois sur dix leurs dépenses d’équipements pour la maison ou en lien à l’automobile, ainsi qu’à l’égard des produits de soin et des activités de loisirs.

Regrouper ses crédits pour réduire la pression sur le budget

Pour plus de la moitié du panel (53%), la période du confinement a marqué une rupture forte qui les conduit à changer leurs habitudes. Pour ceux dont le budget est obstrué par des remboursements d’emprunts, et dont la situation économique a subi l’impact du Coronavirus, la solution peut être le rachat de crédit. La démarche du regroupement de prêts est en effet un moyen de retrouver un reste à vivre confortable, mais aussi de tenir à distance les déconvenues comme le découvert bancaire ou le surendettement. Un rachat de crédit va consister à regrouper plusieurs prêts en un seul, et à étaler le remboursement des sommes dues sur une durée plus longue pour réduire le montant des mensualités.